eorthodontie.com
Utilisateur
De passe

[en]My life with Kitview[/en][fr]Ma vie avec Kitview[/fr]

Publié par flaggada le 13-Oct-2008 16:57 (8712 lectures)

[summary]

[pagebreak: Introduction]

Introduction

Voici un an que j'ai découvert Kitview, module créé par la société gérant le logiciel Orthalis, lors de la rédaction du comparatifs des logiciels.

Le logiciel m'avait fait forte impression mais faut dire aussi que j'aime beaucoup l'informatique. Suite au test il m'a été proposé d'utiliser le logiciel librement, pour pouvoir m'en faire une meilleure impression. Et il ressort que ce logiciel est un cran au dessus de ce à quoi je m'attendais. Ceux qui ne prennent jamais de photos peuvent passer leur chemin, cela ne les intéressera pas.

Dés le premier bouton (qui sert à créer une fiche patient), on voit un des possibilités du logiciel: il peut s'utiliser seul. Pas besoin de changer son logiciel courant. Il est même possible (moyennant finance) de transférer sa base d'images existantes sur le logiciel.

 

 

Voila un petit guide pour essayer de découvrir les fonctionnalités du logiciel.

[pagebreak: Le bureau]

 

Le bureau

Vous avez la possibilité de gérer votre espace de travail comme vous le souhaite, c'est à dire de modifier les fenêtres disponibles en fonction de vos besoins, de vos postes etc... Il suffira d'un clic pour changer entre les différentes dispositions que vous souhaitez.

Je souhaite un bureau simple pour voir mes photos.

 

 

Ou bien, je souhaite avoir un bureau ou je peux tout contrôler. Remarquez le système d'onglets (en bas et à gauche) assez pratique pour naviguer.

 

 

Puis je veux switcher dans un bureau ou je peux retoucher plusieurs images, par exemple pour recadrer toutes mes photos avant de faire un morphing. Un petit clic sur Charger le bureau et voila mon nouveau bureau ou je peux retravailler mes images (voir le chapitre sur les "viewer").

 

[pagebreak: Acquisition]

 

 

Acquérir ses photos

Ces deux belles icones vont vous permettre de faire de l'acquisition photo ou vidéo de base. C'est à dire que vous localisez les photos et vidéos à acquérir et celle ci sont placées directement dans le dossier du patient en cours. Mais ces fonctions de base ne sont pas trés utiles (on est bien content tout de même de les avoir pour des manipulations spéciales), il vaut mieux utiliser les fonctions d'acquisitions avancées qui permettent un gain de temps considérable.

 

L'acquisition photo facile

Avant de commencer il faut comprendre comment fonctionne le logiciel pour classer les photos. A chacune de celles ci sera attribué des attributs. Et c'est avec cela que tout va être facilement utilisable. Par exemple pour une photo intrabuccale gauche que je fais lors d'un bilan, voici les attributs qui seront donnés à la photo:

- intrabuccale

- gauche

- temps 1

- début de traitement

Exemple pour les attributs de cette vue droite d'un moulage:

 

Il est bien sur possible de configurer tous les attributs que l'on souhaite, mais reconnaissez que mettre les attributs un par un pour chaque photos, autant ouvrir le gaz tout de suite. C'est ici qu'intervient l'acquisition avancée qui va automatiquement mettre ces attributs sur les photos.

Le temps d'abord, il vous suffit de configurer le temps maximum entre deux photos par exemple 4 semaines et il mettra automatiquement l'étiquette "temps 1" puis "temps 2" en fonction de la date de prise etc... Ensuite pour savoir si c'est un portrait de face ou une radio panoramique, soit vous choisissez la reconnaissance automatique, et c'est le logiciel lors de l'acquisition des photos qui va reconnaitre (aprés un petit apprentissage) vos photos.

 

 Ou bien vous faites toujours les même séries de photos: 3 intrabuccales de contrôle ou 6 photos (3IB, 3faces) en début de traitement et alors vous configurez vos scénarios d'acquisition une fois pour toute au début (avec le formateur de préférence). Vous définissez par exemple que la première photos de la série de 6 est une intrabuccale gauche de début de traitement temps 1 et qui est prise à l'envers (donc le logiciel la retournera) etc... Vous configurez de cette façon des scénarios d'acquisition, autant que vous le souhaitez. Pour procéder à l'acquisition, il suffit de sélectionner le scénario effectué pour le patient, et chaque photos se place comme il faut.

 Mieux, vous n'avez pas le temps d'importer vos photos aprés chaque patient et vous n'avez pas envie de vous rappeller qui vous avez pris en premier et dans quel ordre. Sur le dossier du patient, il suffit de cliquer pour signaler que vous prenez des photos, en définissant le scénarion exécuté, et le logiciel classera les photos en fonction de l'heure à laquelle vous les avez prise.

 

 

Le soir vous connectez votre appareil photo et vous cliquez sur "affecter les patients en fonction des séances et de la première photo" et toutes les photos se mettent sur chaque patient. Par contre il ne faut pas oublier de signaler lorsque vous prenez une photo car si vous oubliez un patient, les photos seront mises sur quelqu'un d'autre.

Si l'on est pas sur de n'avoir oublié personne, mieux vaut faire une acquisition interactive (les 2 images au dessus) où, en voyant les photos vous définissez le scénario et le patient correspondant.

[pagebreak: Les Viewers ou la retouche d'image]

 

 

Visionner et retoucher les images

Le "viewer" c'est une visionneuse d'image mais aussi un moyen de retouche pour vos photos. Les boutons sont configurables c'est à dire que vous pouvez mettre ceux que vous voulez (uniquement recadrage ou bien dessin etc...). Pas de panique pour vos images originelles, elles seront toujours gardées en mémoire.

Vous pouvez aussi bien utiliser le viewer en grand écran, pour la retouche d'une image.

 

Ou alors plusieurs viewers pour faire un recadrage de vos photos.

 

Notez l'utilisation des réglettes.

 Ici j'ai réglé mon quadrillage sur la photo 1 pour que la 21 soit comprise dedans. Le même quadrillage se mettant sur les autres photos, j'ai bougé, retourné, zoomé sur les photos pour que la 21 se retrouve toujours à la même place. Ainsi toutes les photos ont le même cadrage et la même distance d'affichage. C'est trés utile pour réaliser des morphing, ou bien pour harmoniser vos présentations. 

Autre astuce, le bouton Autocopieur (ou se trouve la souris) permet d'appliquer les modifications d'une image sur d'autres images en même temps.

[pagebreak: Les formulaires ou comment retrouver un patient en fonction de sa pathologie]

 

Les formulaires

Concrétement un formulaire va être attribué à chaque patient pour définir le diagnostic de ce dernier. Vous pouvez créer et configurer vos formulaires en fonction de vos besoins.

Exemple: on peut mettre un menu déroulant pour définir la pathologie: si le patient est classe I, classe II ou classe III, mais on peut aussi définir s'il est openbite ou deepbite, s'il présente des agénésies ou non etc...

 

 

On va ensuite faire de même avec les moyens de traitement: choix de l'auxilliaire (quadhélix, nance, minivis etc...) avec ou sans extractions  etc...

L'intérét de la chose est que l'on va pouvoir après trier nos patients, si l'on ne veut afficher que les photos de profil des classe III chirurgicales c'est possible. Plus besoin de se casser la tête pour retrouver le nom du patient à qui vous avez mis un disjoncteur dans un cas d'agénésie. Pratique pour faire des articles.

Ici il me suffit de cocher la case supraclusion et tous les patients qui ont une supraclusion apparaîtront.

 

[pagebreak: La présentation des photos au patient]

 

Organiser ses photos

 

Si vous regardez précisement en bas de ma page principale, j'ai des onglets ou sont ecrit: "Présentations intrabuccales" ; "Présentations par rendez vous". Ce sont les façons dont je souhaite voir rangé mes photos, pour pouvoir les présenter facilement. Ce sont donc les méthodes de rangement. Un exemple avec les présentations intrabuccales:

 

J'ai alors les photos intrabuccales de toutes les séances

Maintenant regardons la présentation par rendez vous (l'autre onglet), ou j'ai mis toutes mes photos principales: Sourire, face, profil, les 3 IntraBuccales puis les 2 occlusales et enfin télécrâne, panoramique.

 

 

Présenter ses photos au patient

 

A présent  je veux les présenter au patient et faire défiler les 3 intrabuccales en gardant celle de départ pour la comparaison. Il suffit aprés avoir sélectionné la ligne de départ (qui sera la référence fixe) de cliquer sur l'icône (cerclée en rouge dans la première image). Et voila ce qui apparait:

 

 

Avec la barre espace vous pouvez faire défiler les séances, les photos de départ (en haut) restant fixe.

Je peux tout aussi bien faire une présentation horizontale pour comparer les sourires (en cliquant sur l'icône en rouge de la deuxième image).

 

Et l'on peut continuer en utilisant des mosaïques que l'on peut paramétrer en fonction du contenu et de la façon dont on veux montrer ses photos. Ici une mosaïque de moulages de la patiente.

 

Les possibilités de présentation et de personnalisation sont assez impressionantes pour y passer des journées à jouer avec (on s'amuse comme on peut...).

[pagebreak: De beaux courriers pour communiquer]

De beaux courriers

La personnalisation de courrier n'est pas une chose nouvelle et tous les logiciels le font. La particularité de Kitview est de ne pas faire intervenir Word et sa lourdeur (au chargement) ainsi que se possibilités infinies qui sont inutiles pour faire un courrier à un correspondant. Qui n'a jamais bataillé pour essayer d'insérer ou redimensionner une image sans tout changer dans sa mise en page?

Kitview va utiliser le logiciel "LETTER" qui va vous permettre de créer des courriers de A à Z beaucoup plus facilement que sous Word puisque seuls les outils essentiels sont présents ce qui évite de se perdre. Vous pouvez toujours modifier les exemples qui sont déja présent.

Ici un exemple de l'utilisation aisée des macros ou champ de fusion (partie de texte ou l'on va chercher des données présentes dans le dossier comme le nom, prénom, diagnostic, plan de traitement etc...).

 

L'avantage de cette méthode c'est que l'on peut faire face à l'imprévu, c'est à dire rajoutter une photo au dernier moment sans avoir à refaire le courrier ou changer les macros. A ce moment la on clique sur l'icone bureau dans kitview et il suffit de faire un glisser déposer de l'image que l'on veut rajoutter. Je peut mettre des effets autour de mes photos (encadrement pour l'une, ombre bleue pour l'autre etc...).

 

Pour les photos des lettres de suivi il suffit de signifier quel type de photos (avec ses attributs) l'on veut voir et à quel endroit.

Exemple, je veux que les 3 premières photos soient toujours celles du début de traitement et la deuxième série, toujours les dernières photos prises. Donc dans ce cas la les photos seront définies avec les attributs suivants:

 

 

Intrabuccale

Droite

Temps 1

 Intrabuccale

Face

Temps 1

 Intrabuccale gauche

Gauche

Temps 1

Intrabuccale

Droite

Temps=max

Intrabuccale

Face

Temps=max

Intrabuccale

Gauche

Temps=max

 

[pagebreak: Les présentations powerpoint]

 

 

Réaliser des présentations en public

La gestion des macros est possible pour générer des powerpoint avec les mêmes séquences de photos, mais cela à peu d'intérét. Par contre ce qui est trés utile c'est de pouvoir téléverser directement les photos dont on a besoin en utilisant le mode bureau de Kitview (comme vu précedemment avec le courrier). Ainsi un simple glisser déposer met la photo à la page voulue

 

 

Si Kitview n'assure pas la réussite d'une conférence (les conférences sur les protocoles d'asepsie, en fin d'aprés midi aprés avoir fait le tour des stands, j'ai du mal), il en facilite la conception.

De même vous pouvez vous servir du logiciel Kitview pour créer et faire votre présentation à l'aide de l'icône suivante:

 

 

Vous pouvez alors déterminer quelles présentations pour quelles patient pendant combien de temps.

Exemple: Montrer pendant 10s la mosaïques des moulages de mes patients dont la population est de type hyperdivergente, puis enchainer par une vidéo de mes patient ayant des agénésies avec un focus dessus etc...

C'est trés difficile de décrire une animation en texte. Pour ma part  je suis encore adepte de la présentation powerpoint.

 

Peut être aurez vous besoin de masquer les visages au moyen de cet onglet:

 

 

  Ici plusieurs masques (plus ou moins réussis) sont proposés. J'utilise pour ma part un filtre flou sur photoshop, mais cela oblige à passer par un autre logiciel.

 

Les masques sont configurables dans les préférences (grosseur couleur type etc...)

 

 

 Voila maintenant l'univers d'invisalign ou le programme se charge de vous accompagner dans les procédures et notamment le transfert d'imagerie. Ce n'est pas essentiel mais pour ceux qui pratiquent beaucoup la technique, l'idée fait gagner un peu de temps. On a pas à aller chercher les photos une par une. Le problème est que l'on arrive directement au chargement des photos et qu'elles ne s'affichent pas toutes au téléchargement (pour les essais que j'en ai fait). Il serait bien d'avoir un redimensionnement automatique des photos pour faire un peu plus léger au transfert, en 800 par 600 par exemple. Il faut ensuite revenir en arrière pour pouvoir faire son plan de traitement. Quand on aime pas sauter les étapes ça froisse mais difficile de faire autrement de toutes façons puisque c'est la procédure Invisalign qui met le chargement des photos aprés le plan de traitement.

 

Une autre idée a été développée mais je ne l'ai pas testé c'est le principe de comparer directement ses étapes de traitement avec les étapes du clincheck. Cela s'appelle Kitcheck, à voir donc.

Image redimensionnée

 

 [pagebreak: Conclusion]

Tarifs et Conclusion

 

Sans faire de publicité je plébiscite ce logiciel pour son ergonomie et ses possibilités de personnalisation quasi infinies. La gestion des photos devient un jeu d'enfant et la présentation est clean et efficace. Il demande une formation au départ (quand même) et un à deux mois d'adaptation. Une fois qu'on a compris le focntionnement c'est trés facile de s'y ballader.

 

L'affichage de 100 photos pour le même patient est trés rapide même avec une grosse résolution (parce qu'il affiche des vignettes). Le design n'est pas exceptionnel mais tout de même sympathique et personnalisable.

Le logiciel souffre encore de quelques bugs (quand on le rudoie un peu) mais l'avantage c'est qu'il ne plante pas. Il propose de redémarrer le programme ou bien de continuer sereinement son travail.

C'est le meilleur outil professionnel de gestion des médias à ma connaissance (...). Avec la gestion multi écrans, on peut même flatter son égo sur écran géant, il ne m'en fallait pas plus...

 

Tous les tarifs sont ici

Partager Twitter Partagez cette article sur GG+

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.