eorthodontie.com
Utilisateur
De passe

Je me suis fait aligner

Publié par Everest le 15-Feb-2011 22:14 (9628 lectures)

Nous nous étions arrété sur un problème de prémolaires inférieures qui ne suivaient pas la correction de la courbe de Spee demandée.

Si vous n'avez pas lu les premiers épisodes, accordez vous un retour dans la doloréale, avant de lire la suite:

  1. - Invisalive Episode 1
  2. - Invisalive Episode 2
  3. - Invisalive Episode 3
  4. - Invisalive Episode 4

... Alors effectivement, il nous prévienne dans le clincheck que demander des recouvrements finaux de 2 mm quand on a des supraclusions de la mort, c'est un peu cavalier. Personnellement j'ai estimé qu'avec un traitement plus onéreux qu'un traitement classique on était en droit d'en attendre au moins la même qualité de résultats, seulement je n'ai pas la science du taquet infuse, et c'est peut être la ou j'ai péché.

boutonelasBref, on en revient à nos prémolaires qui ne suivent pas les gouttières. Je décide hardiment de coller un petit bouton sur celles ci et de tendre un élastique depuis la gouttière maxillaire pour faire que celle ci réintègrent fissa leur aligneur. Le résultat n'est pas à la hauteur de ce que j'attendais.

La patiente se fait entre temps voler ses gouttières (il faut dire aligneur...) au restaurant (enfin plutôt son sac à main, je doute que quelqu'un puisse revendre une gouttière qui, bien qu'ayant une forte valeur intrinsèque, n'en a que peu chez un receleur...). Commande en ligne d'une nouvelle gouttière (très facile pour le coup), et pendant ce temps d'attente, la patiente remet les anciens jeux un numéro avant.

Mon tour de l'élastique ne m'ayant pas satisfait je demande une "mid-curse correction" (facturée 200€, et comme je suis joueur, je paye pour voir), c'est un peu comme "l'appel à un ami" pour passer le stade du nivellement. Et hop nouveaux clinchecks, nouveaux jeux de gouttières, nouveaux taquets, réduction de la vitesse des mouvements pour ne pas que les dents décrochent et... nouvel échec, enfin pour ma part cela ne me satisfait pas. Ces satanées prémolaires mandibulaires ne se nivellent pas, je pense donc que le système a des difficultés dans l'égression des secteurs postérieurs, ou alors c'est l'assistante, mais en tout cas cela ne peut être moi...

 

bracketenplaceFort de ces deux expériences désagréables pour la bonne marche du traitement, je me saisi de ma pince à découper les tupperwares et je taille des croupières à mes aligneurs pour pouvoir coller 3 bracketts de chaque cotés. Nous sommes en technique mixte et la, cela marche!

Notez que je me suis lancé peu après dans un cas de fermeture d'espaces ou il est recommandé d'utiliser des brackets avec les aligneurs pour les reculs après extractions. Donc Invisalign doit être utilisé, pour les cas complexes avec des adjuvants. C'est dans le cadre d'une technique mixte que vous pourrez vous en sortir.

Mes dents sont a peu prés nivelées, et après avoir sorti les élastiques de classe II à ma patiente en espérant gagner 2 mm de décalage, j'arrive au bout de mes aligneurs.

 

avantapres

Hum problème de torque sur la 41, souvenez vous, elle était dans les choux, alors oui elle est revenue mais au prix plus d'une version linguale, que d'une gression. La patiente est satisfaite, et elle en a marre de ses aligneurs et veux en finir avec les soins. Seulement le torque me chiffonne et j'obtiens de demander une finition (on en a droit à 3). C'est le 50/50, en 5 à 10 gouttières faut fignoler le travail.

comparatifhautJe demande donc de torquer la petite coquine, les semaines se passent, et la dent n'effectue pas le mouvement désirée mais plutôt se dérobe. J'ai bien envie de ressortir mes brackets mais la patiente n'est pas enthousiaste à cette idée. Donc nous en restons la pour le traitement. Notez la rotation de la 11 qui malgré les indentations réalisées par mes soins dans les gouttières ainsi que la finition, n'est pas parfaitement en place

comparatifbas

Mes conclusions après une dizaine de traitements maintenant, donc en réalité peu d'expérience:

  • - Pour les fermetures d'espaces et les petits encombrements, Invisalign est une technique de choix.
  • - Pour les cas complexes, elle est une technique de compromis, ou il faut rivaliser d'ingéniosité pour placer ses taquets et ses accessoires par anticipation.

En effet l'improvisation est a éviter pour la bonne marche du cabinet.

Oui, l'expérience est essentielle pour les cas complexes, et suivre la courbe de progression est nécessaire. Je comprends très bien que ceux qui en font beaucoup réussissent avec plus de facilité leurs cas. Ils anticipent à fond!

Invisalign a donc sa place dans l'arsenal des traitements orthodontiques, mais de la à tout faire avec ça se discute!

 

InvisasmilePar contre pour le pékin qui sort de ses brackets pour le monde merveilleux du plastique, les résultats peuvent parfois être décevants, car mal préparés, ou bien vous rencontrez les limites du système sans le savoir. Les difficultés se localisent surtout dans les supraclusions et la gestion du torque. Des corrections dans les fabrications sont implémentées au fur et à mesure, notamment pour le torque avec le "power ridge". Je ne sais pas ce que cela donne je n'ai pas testé.

Du point de vue de la patiente, elle est réellement satisfaite, contrairement à moi, qui suis plus hanté par les imperfections résiduelles. 

Moralité, si j'avais fait du lingual, mon traitement aurait été mieux fini, probablement plus rapide (à cause des contre temps inhérents à ce traitement), plus stable, et je me serais plus fait plaisir.

D'un autre coté j'y aurais passé plus de temps au fauteuil et la patiente aurait eu un multi-bagues avec toutes les difficultés que cela entraine (hygiène, alimentation...).

Finalement, je crois que j'aime passer du temps au fauteuil... Faudra que je consulte pour trouver un juste milieu...

Partager Twitter Partagez cette article sur GG+

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.