eorthodontie.com
Utilisateur
De passe

Le premier arbre décisionnel

En occlusodontie

Publié par flaggada le 17-Oct-2013 10:30 (16355 lectures)

Par Flaggada et Wacyl MESNAY

version mobile de l'arbrePréambule

Flaggada: J'ai longtemps cherché dans les revues et les livres un arbre décisionnel en Orthodontie. Pour tout comprendre d'un coup. La recherche fut infructueuse, pour la simple et bonne raison que c'est la seule chose qui ne tiendra jamais dans une revue quelconque.

La seule solution pour en construire un et le diffuser est de développer un outil informatique permettant de créer cette aide à la décision. En attendant de s'attaquer au vaste domaine qu'est l'orthodontie, l'occlusodontie se prétait volontiers à l'exercice, pour offrir à tous les praticiens une orientation diagnostique. Loin de se substituer à une réflexion et une formation sur le sujet, il faut voir dans ce travail titanesque de nouveaux débouchés pour notre discipline. Oui, il y a eu beaucoup d'occlusodontie ces derniers mois. Kinésithérapie des ATM, ergothérapie, les orthèses de contention articulaire Tous ces articles s'articulent autour de l'arbre décisionnel, qui vous renvoit méthodiquement vers chacun d'eux en fonction de votre utilisation. Il y a donc bien eu une stratégie éditoriale.

Tout ceci n'aurait put voir le jour sans la bienveillance et le merveilleux travail de Wacyl, qui a compilé des années de lectures et de pratiques, et nous a autorisé une plongée dans la hierarchisation de ses réflexes médicaux. 6 mois ont été nécessaires pour construire informatiquement cet outil que vous allez utiliser, je l'espère, très souvent.

Et cela, toujours gratuitement, grace à la générosité de certains utilisateurs du site qui nous permettent de fonctionner. Alors si cela vous plait n'hésitez pas, supportez nous. Vous pouvez aussi simplement "liker"notre page facebook.

Les racines de l'arbre

Wacyl: Voici une approche médicale de l'articulation temporo mandibulaire et de son traitement. Il faut d'abord soulager le patient et surtout ne pas nuire. La nécessité des interventions occlusales, orthodontiques ou même chirurgicales sont à évaluer après la gestion des symptômes douleurs, limitations, blocages et bruits articulaires.

Les troubles temporo-mandibulaires se manifestent par des douleurs et/ou des dysfonctionnements de la mâchoire, des bruits, des limitations ou des blocages.

La cause est en général une surcharge de l’articulation. Cela peut être du à un traumatisme mais plus souvent à un excès de fonctionnement. La cause la plus fréquente est le serrement des mâchoires le jour ou la nuit (autrement dénommé bruxisme).

Le traitement orthopédique, va consister à soulager la douleur (si elle est présente) et rétablir la fonction en protégeant l’articulation par une attelle (ou gouttière), une prescription médicamenteuse éventuelle, ainsi qu’une rééducation fonctionnelle. La durée du traitement est en général limitée à six mois. Au-delà de cette période une réorientation doit être envisagée.

Ce traitement peut se suffire à lui même; toutefois un traitement dentaire, postural, ou ostéopathique, peut être conseillé par la suite si nécessaire.

Le programme d’aide au dépistage et au traitement d’un Trouble Temporo Mandibulaire qui est proposé est une solution immédiate pour vos patients dans votre pratique quotidienne. Son principe d’évaluation est basé sur le symptôme du patient. Les traitements sont à « large spectre », simples et applicables sans difficultés particulières, pour la majorité des cas. Ils sont basés sur une approche orthopédique et médicale. Ce principe préside aux traitements de toutes les articulations du corps humain.

Les écueils

Lorsque le patient présente une douleur, un examen plus approfondi s’impose. La douleur peut être due à une lésion organique musculaire ou articulaire, mais elle peut prendre une forme complexe lorsqu’elle s’associe à des états de stress car les mécanismes de la perception et de la régulation de la douleur se trouvent perturbés.

La difficulté du traitement et son pronostic dépendent alors de la bonne gestion de la douleur et du contexte « psycho-social » . 

Fiche thérapeutique

Dans le cas de troubles douloureux, trois types de douleurs se distinguent :

La douleur « provoquée » : se manifeste lors de différents mouvements de la mâchoire. Lors de la mastication ou de l’ouverture. Elle est liée directement à une lésion des muscles ou de l’articulation après un traumatisme ou un excès fonctionnel.

Le traitement consistera à soulager par des « moyens classiques » : pharmaceutiques, de gouttières et autres formes de rééducations de la mâchoire.

La douleur « spontanée » : comme son nom l’indique, elle apparaît spontanément dans la journée ou le matin au réveil. Elle indique un état de fatigue, de tension ou de stress. Son intensité et sa durée sont proportionnelles à l’état de stress car la tension nerveuse se traduit par des tensions musculaires. Les « moyens classiques » peuvent être insuffisants si la composante du stress n’est pas prise en compte.

La douleur  « permanente » : c’est une douleur continue, plus ou moins intense. Elle indique un état de Dépression ou un dérèglement des mécanismes physiologiques de la douleur. Dans ce cas, « les moyens classiques » sont insuffisants et contre-indiqués, sans une prise en compte de l’état général. Une consultation médicale s’impose. Les centres de traitement de la douleur sont prévus pour une prise en charge de cette forme douloureuse.

Une ou plusieurs de ces formes douloureuses peuvent apparaître simultanément. Par exemple, une douleur spontanée le matin et une douleur provoquée à la mastication.

Le traitement de la douleur « provoquée » est d’un bon pronostic ; mais si elle s’accompagne d’une autre forme douloureuse, l’issu du traitement dépendra de la prise en charge globale. Dans l'arbre décisionnel, si plusieurs formes douloureuses sont présentes (par exemple spontanée et provoquée), il faudra toujours sélectionner la plus pénalisante, donc la plus basse dans la liste (ici la douleur spontanée).

Une radiographie « panoramique » est indispensable pour une première observation des ATM. Il est préférable de demander le compte rendu du radiologue pour s’assurer de la bonne lecture de la radiographie

Nous espérons que ce guide vous apportera les solutions que vous recherchez. Suivez pas à pas le questionnaire, le guide vous proposera des solutions ainsi qu’une évaluation de la difficulté et du pronostic. Notez que l'ergothérapie est conseillée dans tous les cas de traitement.

L'outil

Accéder à l'arbre décisionnel

La web applicationUne interface spéciale pour les mobiles a été développée

Accéder à la version mobile de l'arbre décisionnel

Voila comment l'enregistrer comme une web app, pour l'avoir toujours à portée de main. Cliquez sur le rectangle avec la flêche bleue.

Ajouter une webapp

Puis sur ajouter à l'écran d'accueil... et c'est fait!

Ecran accueil

Tags: orthodontie   ATM   occlusodontie   arbre   décisionnel  

Partager Twitter Partagez cette article sur GG+

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.