eorthodontie.com
Utilisateur
De passe

Les canines volantes

Publié par flaggada le 11-Feb-2011 15:30 (6242 lectures)

 

Brainstorming pré electoral

Pour commencer, voici tous les documents nécessaires, hormis les moulages. Une patiente de 22 ans envoyée par son chirurgien dentiste, qui cherche la meilleure solution pour son plan de traitement. Ca tombe bien, comme ça on sera deux à se creuser.

Devant le problème je pense à nommer une commision qui devra être en charge d'établir un rapport débouchant sur une loi traitant de la disposition des dents incluses pour que le problème ne se repose plus, et qu'on puisse avoir une arme législative contre ce genre de choses. Mais on s'égare, soyons efficace.

Au sourire on sent bien qu'il manque quelque chose, mais quoi? Le clinicien penche tout de suite pour une agénésie de 12 et 22, les plus fréquentes, or il n'en est rien. 37 et 47 manquent à l'appel, et il y a un truc bizarre entre 16 et 15 (qui est en fait 14),

IBT1

Je l'ai dans le nez

Où sont passées les canines..., cherchez bien.

panoinitiale

Oui, tout la haut à mi narine. Bien

TeleInitiale

Donc en résumé, la patiente est en classe I squelettique avec biproalvéolie, hypopremaxillie, sur profil hypodivergent. Et si on va chercher les canines et la 15 incluse, on peut résoudre le cas haut la main, sans implant. Oui mais, elles sont loins, et même si plusieurs systèmes différents auraient peut être pu marcher (je pense à la technique de Daniel Chillès), cela m'a semblé un peu trop incertain. On aurait peut être pu tenter la sortie par la pyramide nasale ou bien une descente le long du cornet inferieur... 

Implant de bataille

SimulationDeux solutions sont proposées au dentiste traitant:

Au maxillaire

- Extraction de 15 et pose Implantaire en place de 13 et 25 où fermeture d'espace de 15 avec appui sur mini vis d'ancrage (simulation photoshop ci-à gauche).

- Traction chirurgicale de 15, et pose d'un implant en place de 13

A la mandibule

- Rétraction en masse du bloc de 6 à 6 sur mini vis d'ancrage en utilisant la place due à l'absence des 7

Durée prévue 2,5 ans

Nous optons pour la sortie de la 15 et la mise en place d'un implant sur le site de 13,

IBT2et3

Réouverture d'espace de 15 et recul de 36 et 46, sur mini vis avec un sectionnel entre 36 et 38; 46 et 48. Je ne souhaite pas prendre en charge les incisives antérieures pour l'instant pour ne pas les faire passer en inversé d'articulé. La boulette c'est de ne pas avoir mis un élastique d'occlusion pour empécher l'ingression de 16 et 14, lors de la traction de 15. Résultat sur la prochaine photo.

IBT4et5

Erreur réparée, à la séance suivante, mais facilement évitable. La traction sur mini vis d'ancrage se révèle efficace puisque l'on commence à perdre la position en bout à bout.

IBT6et7

Le bracket est recollé plusieurs fois sur la 15 sortie en rotation (quasiment 90°), pour corriger celle ci. le recouvrement incisif est maintenant satisfaisant.

IBT8et9

Une chainette élastique est mise en place de 26 à 12 pour réouvrir l'espace et poser un provisoire.

IBT9et10

Le dispositif est laissé en place au maxillaire pour maintenir le provisoire et l'espace implantaire (une gouttière transparente chargée de résine aurait aussi pu faire l'affaire). Une contention collée 3-3 est placée en bas.

IBTdebutfin

Un demi mandat plus tard

Résultat avant aprés. Réouverture d'espace derrière la 43 due au non port de la gouttière nocturne. Réalisation implantaire prothétique au minimum (j'ai peut être vu un peu grand pour la canine). La patiente est quand à elle satisfaite, mais n'a pas encore apprivoisé le grand sourire photogénique.

Le profil est sensiblement inchangé. On peut éventuellement relever un sillon mentonnier plus marqué, et encore.

Quand aux canines volantes, elles sont toujours la haut perchées. en réserve sait on jamais, pour de nouvelles aventures.

Partager Twitter Partagez cette article sur GG+

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.