eorthodontie, la base de données orthodontiques
Invisalign Episode 3
Catégorie : Orthodontie invisible
Publié par Everest le 24-Jan-2008 09:39

.


Voici la suite de l'épisode 1 et de l'épisode 2


 


 


Ah quand même le rouge de la brasserie a assommé la moitié de l'assistance. Du coup l'après midi est plus calme, et ça tombe bien on va se faire une séance diapo. Donc Nikos nous fait le résumé post prandial de la matinée au château, et en profite pour placer ses photos de vacances. Alors la c'est moi à Santa Clara devant le siège, la c'est nous 3 (du groupe alpha), la c'est ma passion (je rouvre un oeil on ne sait jamais si c'était un truc rigolo), et je tombe nez à nez avec le programme Clincheck.


 


La fameuse passion dévorante c'est de zoomer au maximum sur le modèle dentaire virtuel pour admirer la qualité des pixels et pouvoir ordonner des surcorrections micrométriques de la rotation. Il nous avoue alors passer des mois à ruminer intellectuellement un plan de traitement virtuel jusqu'à ce qu'un matin: eurêka. Pour réveiller l'assistance on explique comment marche ce programme, voici des cas "avant et après", aucune photo intermédiaire (ben non tout est dans le modèle virtuel...) et magie ça marche.


 


Image originale


 


Si vous souhaitez ne pas vous sentir seul dans votre pratique Invisalign il est possible de partager son expérience avec d'autres novices dans des "Study groups": "Bonjour ça fait 3 mois et 6 jours que j'ai commencé Invisalign et ... ça va. " Il y a trois niveaux de difficulté dans les traitements. Il faut commencer par le 1er, les niveaux au dessus étant réservés aux "spécialistes", à savoir encombrements (qui peuvent se gérer par réductions interproximales)et diastèmes légers en classe I.


 


Fin de la journée J'ai mon train à prendre, je veux bien prendre mon kit de survie Invisalign donné gracieusement par la maison aprés avoir signé votre engagement. Si vous signez tout de suite la formation est gratuite à condition de prendre 3 cas (sic). Alors qu'y a t il dans ce kit?


- Un DVD qu'on peut laisser tourner dans la salle d'attente. Au premier visionnage on sait d'emblée qu'on le montrera à personne. Un clip du télé achat en bonne et due forme avec un doublage pourri...


- Un modèle de présentation avec des gouttières en place: ça par contre pour expliquer c'est mieux


- Des portes empreintes plastiques estampillés Invisalign (chouette je ne les avais pas ceux la)


- Le logiciel ClinCheck, avec vos codes de connexion sur le site


- Un guide pour appréhender le logiciel


- Des affiches et des prospectus pour mettre dans la salle d'attente


 


Image originale


 


Je rentre donc à la maison ou j'installe de suite le logiciel sur mon PC familial: "impossible d'exécuter le type MIME"... je vous passe les détails. Pas moyen d'installer le logiciel. Heureusement j'ai un portable, ça devrait passer la. Çà marche, mais non il faut avoir Internet explorer obligé. Ça m'avait pris tellement de temps de virer définitivement ce programme merdique et va falloir que je le réinstalle. Je m'exécute la mort dans l'âme, je me connecte et enfin je peux voir les exemples.


 


Le lendemain matin, je punaise les posters au mur, voir un peu ce que ça va donner. La même matinée une patiente adulte me demande le traitement Invisalign. Je lui explique que c'est tout frais et que ce n'est pas donné mais pas de problème elle préfère cela aux bracketts. Quand faut se lancer, faut y aller. Je demande une semaine à la patiente pour pouvoir commander le silicone et monter un échéancier. Puis je vais quand même faire une analyse de cas en ligne (ce sont des praticiens qui au vu des photos vous disent si vos objectifs sont réalisables). Mais bon comme ce sont des gens acquis au système je me méfie, et bien sur tout est possible, tout est réalisable...


 


Le rendez vous sera de 45 mn pour prendre les deux vues occlusales, faire 2 empreintes et un mordu. Vaut mieux prévoir large! Le jour J tout se passe nickel mais avec les 8 et la joue je n'ai pas une bonne définition, de celle ci donc je la refait deux fois. Je remplis le formulaire en ligne, avec le plan de traitement auquel j'ai fiévreusement réfléchi (pour ma part on m'a conseillé de mettre beaucoup de taquets alors j'en ai demandé beaucoup!), j'uploade mes photos en quelques clics et je téléphone à U.P.S. qui passe 1/2 h plus tard!


 


Image originale


Le cas en question


 


Ça y est je me suis lancé. Parce que lorsqu'on clique sur "commander un cas" ça nous est facturé 1800€ et des brouettes. Alors il est conseillé de prendre au minimum un chèque de caution (nous avons pris 2000€ en caution). La suite du traitement au prochain épisode intitulé "Clincheck ma tué".

Partager Twitter Partagez cette article sur GG+