eorthodontie.com
Utilisateur
De passe


AurelD9 AurelD9 29/01 23:35
message 1
Découverte de résorptions radiculaires en fin de traitement
Bonjour,

Je viens solliciter votre aide, car j'arrive quasiment à la fin de mon traitement orthodontique, et j'ai découvert hier que plusieurs de mes dents étaient touchées par une résorption radiculaire, alors que j'ignorais ce risque.

J'ai 38 ans et j'ai commencé un traitement orthodontique en mars 2017. J'étais classe II hyperdivergente (classe I molaire), avec un encombrement au mandibule et une béance antérieure. Le plan de traitement consistait en l'extraction de 4 prémolaires (14, 24, 35, 45) et un appareil multi-attache pendant 24 à 26 mois. J'arrive donc presque au terme du traitement. J'avais longuement hésité à l'époque, car je craignais l'extraction de 4 dents saines, mais ayant consulté 3 orthodontistes qui proposaient le même plan de traitement, j'ai finalement décidé de faire confiance.

Tout se passait plutôt bien, les dents se sont réalignées en bas, la béance s'est refermée en haut. J'ai été suivie en rééducation orthophonique pour une déglutition atypique depuis le début. Il reste encore quelques écarts entre les dents et tout n'est pas encore aligné, mais l'ortho me disait à chaque fois que ce n'était rien, que ça faisait partie des finitions.

Avant-hier, je vais chez mon dentiste pour faire un contrôle carie/détartrage, il me fait une radio panoramique, puis semble gêné. Il me dit qu'il ne comprend pas, que plusieurs dents ont des racines bien raccourcies (en comparant avec le cliché pris avant traitement) et pose le nom de "résorption radiculaire". Il me dit qu'il n'y connaît rien en orthodontie, qu'il vaut mieux que vois avec l'ortho qui me suit.

Je l'appelle et lui envoie le cliché, et je suis prise en RDV l'après-midi même. Il y a bien résorption radiculaire sur 3 dents (personnellement, j'en vois plus, mais je suis pas une pro...). Elle me dit qu'il faut débaguer rapidement, que mes dents ne supportent plus, voire faire une pause, qu'il faut refermer les trous au plus vite avec port assidu des élastiques (ce que je fais), mais que les finitions, ça sera pour plus tard, avec peut-être des gouttières... à voir selon la réaction de mes dents. Sous le choc, je lui dit que je n'étais pas du tout au courant de ce risque, et elle me dit que forcément si, puisque j'ai signé un consentement éclairé. Je lui dis que je n'en ai pas le souvenir (en toute bonne foi), mais elle me confirme que c'est le cas, et me dirige vers son assistante pour obtenir une copie. L'assistance a bien cherché et a fini par avouer à mi-mots qu'elle n'avait rien du tout et m'a en effet confirmé que je n'avais rien signé...

Quel est selon vous l'attitude à adopter ? Qu'est-ce que je risque à présent en continuant le traitement, en l'arrêtant ? Je suis tellement en colère qu'on ne m'ait pas donné toutes les infos avant de commencer le traitement...

Merci beaucoup
30/01 09:28

 Haut   Précédent   Suivant


Icones