eorthodontie.com
Utilisateur
De passe


sabmin sabmin 20/10/2011 20:11
message 1
Elastiques inter-maxillaires
Bonjour à tous,
j'ai deux petites questions concernant les élastiques inter-maxillaires et j'espère bien trouver des réponses ici!

La première concerne l'action des élastiques de CL II sur le plan d'occlusion, est - ce qu'on dit qu'il subit une rotation en bas et en avant ( par bascule vers le bas dans sa partie antérieur) ou bien on dit qu'il fait une rotation en bas et en arrière ?

la deuxième question: est ce que les élastiques inter-maxillaires sont utilisés pour la préparation d'ancrage? si oui, dans quels cas?

Merci d'avance! :)
30/09/2013 17:00
Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 2
Re: Elastiques inter-maxillaires
Bonjour,
J'ai eu l'occasion de créer des schémas décrivant le diagramme des forces générées par les élastiques intermaxillaires. Vous pourrez les retrouver sur notre site.
Les élastiques intermaxillaires de Classe II - par exemple- créent des forces horizontales et verticales dont la résultante et oblique d'avant en arrière. Ils génèrent aussi des forces de rotation mésio-linguales au niveau des molaires mandibulaires et disto-palatines au niveau des molaires maxillaires (en fait une tendance à l'endo-clusie) Pour résumer, on peut décrire ce système de force comme suit :

1/ Traitement des proclusies et des proalvéolies maxillaires (composante horizontale antéropostérieure)
2/ Traitement de la supraclusie par égression molaire mandibulaire et ingression incisive ( due au tip-back et à la courbe de Spee exagérée au maxillaire).
3/ Rotation postérieure due à l'égression molaire mandibulaire.
4/ Rotation molaire 36 et 46 et égression de la crête distale donc il faut incorporer toe-in et tip-back.
Il est évident que ces élastiques sont contre-indiqués dans les rotations postérieures mandibulaires et dans les cas d'étage inférieur augmenté.

Oui, on utilise cette façon d'utiliser les élastiques pour préserver l'ancrage maxillaire dans les cas de proclusie associée à une DDM. En fait, cela évite l'utilisation des élastiques mono-maxillaires de Classe I qui consomment beaucoup d'ancrage.
30/09/2013 19:51
sabmin sabmin 20/10/2011 20:11
message 3
Re: Elastiques inter-maxillaires
Merci beaucoup pour votre réponse! justement, j'ai vu le document sur les EIM, je le trouve tres interessant et bien expliqué! les schéma m'ont bien aidé à comprendre! c'etait seulement la description de l'inclinaison que subit le plan d'occlusion qui me posait problème!

Sinon, pour votre réponse ici je ne comprend pas un point, "la courbe de spee exagerée", celà ne vas pas aggraver la supraclusie?

Merci encore une fois!
Bonne soirée!
30/09/2013 21:38
Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 4
Re: Elastiques inter-maxillaires
Bonjour,
En face d'un cas de Classe II avec supraclusie, on a recours à plusieurs astuces biomécaniques dont celles-ci :

1/ Courbe de Spee exagérée au maxillaire qui aura pour but d'ingresser les incisives maxillaires et d'égresser les secteurs postérieurs du maxillaire. (Favorisant ainsi une rotation postérieure de la mandibule).

2/ Courbe de Spee inversée à la mandibule qui aura tendance à égresser les secteurs postérieurs mandibulaires et ingresser les incisives mandibulaires.
Dans mon post, j'ai fait référence à la courbe de Spee exagérée au niveau du maxillaire car on utilise les élastiques inter-maxillaires de Classe II pour "soulever" les molaires inférieures associés à un tip-back ce qui revient à dessiner une courbe de Spee inversée. (J'ai d'ailleurs édité mon premier post et j'ai ajouté "au maxillaire") On associe élastiques de Classe II à une courbe de Spee inversée en cas de forte supraclusie autrement dit en cas de "Supraclusie vraie".
Mais rien ne vous empêche d'utiliser les deux à condition de bien doser la courbe de Spee inversée.
01/10/2013 09:19
sabmin sabmin 20/10/2011 20:11
message 5
Re: Elastiques inter-maxillaires
Bonjour!
Je comprend beaucoup mieux maintenant! Je vous remercie infiniment! :)

Bonne journée!
03/10/2013 10:37

 Haut   Précédent   Suivant


Icones